Pourquoi cette charte ?

La commune est un espace important de décisions locales. S’ajoutent les compétences des intercommunalités. Les élections municipales 2020 sont un vrai enjeu de changements. Des habitantes et habitants, tout d’abord, de Saillans et de Die, puis de Crest, Menglon, Piégros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Saou, Saillans, Allex, Livron, … ont ressenti le besoin d’avoir une action commune favorisant les évolutions nécessaires de la pratique politique locale tout en prenant en compte l’urgence du changement climatique et l’effondrement de la biodiversité. Sur la vallée de la Drôme et le Diois, de nombreuses initiatives existent déjà en ce sens. Depuis des années, des personnes se mobilisent pour alerter, créer, co-construire… c’est un fait et si le territoire est identifié Biovallée® il est le résultat de toutes ces volontés existantes.
La charte a donc plusieurs objectifs :
– Donner aux habitantes et habitants un outil pour exprimer les 3 valeurs essentielles à mettre en mouvement car il y a urgence : pour une transition écologique et plus d’autonomie locale, pour la démocratie et la participation citoyenne, pour la solidarité et les liens sociaux
– Permettre une dynamique sur le territoire
– Permettre de mieux se connaître et d’échanger sur des valeurs qui nous portent
– Favoriser, malgré des différences, le regroupement et l’action afin de faire émerger des listes participatives et citoyennes
– Permettre aux personnes qui se sentent seules ou isolées dans leur commune de s’exprimer, de s’engager sur ces valeurs et aussi d’interpeller leurs élus
– Anticiper la campagne des élections municipales et mettre nos valeurs en débat dans les médias locaux et sur l’espace public
– Mettre en valeur le débat collectif car, ensemble, nous agissons mieux et nous éviterons que cette campagne soit monopolisée par quelques personnalités
– Construire et agir ensemble car nous ne pouvons plus attendre : mettons en place une démocratie locale plus vivante, plus horizontale car les enjeux sont importants.

Historique :
La charte a été construite en 4 temps :
– 1ère rencontre à Aouste sur Sye le 20 mars (16 personnes) : choix des axes et des valeurs à porter
– 2e rencontre à Die le 29 avril (env. 50 personnes) : débat et discussions en petits groupes sur les 3 orientations
– 3e rencontre à Eurre le 20 mai (env. 20 personnes) : échanges autour des synthèses de Die – un groupe de travail est décidé pour avancer sur la réécriture des axes et des valeurs
– 4e rencontre à Beaufort le 25 juin (env. 25 personnes) : lectures, échanges et décisions finales sur les termes exactes de la charte